Poussez madame poussez !

Et voilà depuis maintenant 9 jours nous sommes les parents d’une magnifique petite Zoé.

Je vais donc revenir en arrière et vous parler du jour J, je vais éviter les détails mais tout de même essayer de vous retranscrire au mieux les émotions de ce jour. Sur la fin j’avais hâte que le jour J arrive et en même temps non, car mon lien unique avec ma fille allait prendre fin, je vais maintenant devoir la partager avec tout plein de gens.

Ma date d’accouchement était donc prévu le 28 avril.

Je vais revenir 15 jours en arrière tout d’abord. 1 semaine avant le terme, j’ai passé plus de 5 heures debout à cause de contractions, plus au moins fortes mais pas franchement régulières.

Pour celles qui ne sont pas enceintes ou déjà maman, petite explication. Deux choses vous disent que, là c’est le moment il faut aller à la maternité. Des contractions espacées de 5 min maximum et qui montent en intensité et cela pendant au moins 2h. Ou la perte des eaux, que ce soit une rupture franche ou une fissure.

Donc 15 jours avant environ me voilà avec des contractions depuis plusieurs heures je finis par réveiller chéri et nous partons vers la maternité qui se trouve à côté de chez nous, nous y allons même à pied. Mais voilà après vérification, la sage femme me dit que non ce n’est vraiment pas le travail. Trop de temps entre chaque contraction. C’est ce qu’on appelle un « faux travail ».

Ce genre de contraction va arriver toutes les nuits, durant plusieurs heures et ce durant une semaine, à moi les bains chauds, le Spasfon et le Paracetamol. Mais à chaque fois elles ne sont pas assez proches, pas assez fortes.

waiting

Bizarrement je m’étais toujours dit que j’accoucherais avant le terme, que je me voyais aussi partir de jour à la maternité et non en pleine nuit. J’avais raison sur les 2, de plus Chéri m’avais dit à partir de mercredi soir c’est bon tu peux accoucher j’ai tout donné aux collègues. Il faisait déjà du télétravail depuis le vendredi d’avant, afin d’éviter le stress du temps de trajet pour rentrer. Donc bingo le mercredi hop là.

Nous voilà donc le mercredi 24 avril 17h30 je sens quelque chose d’humide couler, je pense d’abord à une fuite urinaire, oui hein 9 mois de grossesse vessie pleine, il peut arriver d’avoir des petites fuites. Je me lève donc pour aller aux toilettes, sauf que là d’un coup ça coule vraiment beaucoup. Ahhh alors là ça ne doit pas être une fuite urinaire. Je vais tout de même aux toilettes. J’attends 1 min et bim ça recommence. Chéri cette fois c’est la bonne !giphy (24)

Nous voici donc dans le calme en train de faire le point avant de partir, croquettes et eau pour les chats ? Ok. Sac pour la salle d’accouchement ? Ok. Chargeur de téléphone ? Ok.

Et hop direction la maternité tranquillement. Je suis donc prise en charge à 18h. Seulement voilà, oubliez les films et la femme qui perd les eaux et hurle direct après 5 min de contractions. Non là, la sage-femme m’explique après examen, que je ne suis pas en travail, comprenez pas de contractions fortes et régulières. Donc ils me donnent une chambre et m’expliquent que l’on peut attendre 24h comme cela avant de déclencher l’accouchement et le déclenchement peut prendre 48h.

IMG-20190424-WA0003
On vient juste d’arriver, je suis encore souriante.

Autant vous dire que j’ai parlé avec ma fille et je lui ai expliqué qu’il était hors de question que j’attende comme ça 3 jours. Me voici donc en chambre avec mon plateau-repas. Habitant à 5 min de la maternité « Chéri » rentre lui aussi manger, se prendre une bonne douche et se changer avant d’affronter la nuit.

Je prends moi aussi une douche et en fait à partir de 20h j’ai des contractions régulières toutes les 5 min plus fortes qu’avant. « Chéri » est revenu. J’attends 22h30 avant de sonner les infirmières et demande à descendre en salle de travail.

Après vérification effectivement, je suis rentrée en pré travail, c’est-à-dire que oui, mes contractions sont là, régulières, mais mon col n’est pas du tout ouvert. Ils estiment que le travail commence à partir de 2 centimètres de dilatation. Le mien est plat, bonne chose mais fermé. Le pré travail peut durer des heures.

Il y a peu de femmes ce soir la sage-femme, me dit que je peux rester en salle pour par exemple prendre un bain et voir l’avancement ou remonter dans ma chambre, je préfère alors rester là. On se donne environ 1h. Me voici donc dans ma baignoire, oui la maternité à des baignoires à disposition pour se détendre.  Et les contractions montent en intensité et se rapprochent encore. Je serre les dents. On peut aussi faire du ballon, c’est plus efficace qu’on ne le pense.

giphy (9)

La sage femme revient, le col commence à s’ouvrir mais bon 1 cm on a encore du temps. On se donne encore 1h. Elle a été géniale, car normalement elle ne vérifie que toutes les 2h. Je reprends un bain, je me pose sur un gros ballon gonflable, je cherche des positions pour me soulager. Autant vous dire que là tu fais bien la différence avec les contractions de la semaine précédente et celles du jour J.

« Chéri » me met de la musique de relaxation, me rafraîchit, me fait boire, bref il fait de son mieux pour m’aider et me soulager et c’est déjà beaucoup.

20190424_191557
Avant que le travail ne commence vraiment « chéri » est relax pour le moment

Au bout d’une heure donc la sage-femme revient. On est bien, le col est dilaté à 3 cm, ce qui veut dire que je suis rentrée en travail et que j’ai le droit de demander la péridurale. Autant vous dire que je la demande de suite. Le temps que le médecin monte, la fasse et que cela soit efficace on peut encore ajouter une heure de contractions très intenses, je serre les dents très fort. Enfin je me sens soulagée après plus de 3h de contractions bien hard et 5 en tout, la péridurale me permet de sentir les contractions, mais de ne pas souffrir. Je somnole alors et « chéri » aussi. L’infirmière lui propose alors de monter dans la chambre se poser un peu.

Après tout il faut compter en moyenne 12h de travail avant la dilatation complète de l’utérus et je n’en suis qu’à 3h. On peut donc se laisser du temps. Il hésite ne veut pas me laisser seule. Mais je lui dis qu’il peut aller se poser, après tout moi je somnole et on a le temps.

La sage-femme revient cette fois me voir au bout de 2h et là c’est la surprise… Mon col est totalement dilaté, un gros « oh merde » sort de ma bouche sans le vouloir, cela fait rire la sage-femme. On vide alors ma vessie, je vais pas vous dire comment… Mais je peux pas aller aux toilettes au risque de pousser et justement on teste une poussée voir ce que cela donne, elle est plutôt satisfaite du test.

J’appelle donc « chéri » qui n’y croit pas et redescend en 2 min. Normalement il faut attendre 2h de dilatation complète avant de pousser la moyenne est de 3h entre la dilatation complète et la naissance , mais avec la sage-femme nous partons sur 1h.

Elle revient donc, nous remettons une petite dose de péridurale et donc on se prépare pour le travail final. Je ne suis pas dans la position « gynécologue », c’est ça qui est top avec cette maternité, je vais pas rentrer dans le détail mais ils sont ouverts sur une position à 4 pattes, sur le côté ou plus assise. C’est plus à l’écoute des femmes.

J’essaie de bien écouter la sage-femme, je donne tout lors des poussées. Là encore la péridurale est dosée parfaitement, je sens la petite descendre, je sais quand la contraction arrive pour pousser, mais je ne souffre pas, je n’ai pas mal.  Petit souci ma princesse regarde vers le haut; la tête est bien en bas, mais madame est, ce qu’on appelle un bébé rêveur. La sage-femme est donc obligée d’accompagner la tête de la petite durant toute la poussée. Car ma fille décidément ne veut pas se remettre en position. Je vous épargne là encore le comment… « Chéri » et sur le côté, nous préférons cette place. Il me tient la tête pour moins me fatiguer à ce niveau, il m’encourage en douceur. Nous avons aussi une infirmière qui nous a rejoint, nombre de personnes limitées cela est parfait.

40 min plus tard nous arrivons aux trois dernières poussées, je peux déjà toucher ses cheveux, c’est très étrange, je vous l’avoue…

Une poussée, la tête sort une autre et les épaules, passent. La sage-femme m’invite à venir l’attraper. Mon Dieu je pleure, c’est tellement fou je suis en train de donner la vie on a beau avoir 9 mois pour s’y préparer, c’est bien trop intense.

Ça y est 8h11 du matin ce jeudi 25 avril, elle est là dans mes bras, si petite si fragile, papa coupe le cordon. Et moi je continue de pleurer et je ressens déjà tellement d’amour pour elle. On la pose contre moi en peau à peau. L’expulsion du placenta se fait dans la min et je m’en rends même pas compte.

IMG-20190425-WA0017 (2)

 

Nous sommes aux anges, elle est belle si paisible. Nous restons en salle d’accouchement durant 3h, je lui donne son premier biberon et nous prenons du temps pour nous, papa aussi fait du peau à peau, je suis en admiration, mes deux amours ainsi mon petit cœur va lâcher😍 .

IMG-20190425-WA0021 (2)

Par la suite ils la pèsent c’est une petite crevette de 2,818KG (au final le diabète n’a pas eu d’impact sur son poids), on l’habille chaudement et je ne veux plus la quitter. Nous montons ensuite en chambre, pour que je puisse manger et me laver un peu. Je n’arrête pas de la regarder, mon dieu qu’elle est belle, je l’aime temps.

IMG-20190425-WA0008

Et voilà notre Zoé est là, j’ai eu de la chance avec mon accouchement, il a été au final rapide. 7h de travail 12h de prise en charge. Une poussée rapide, pas de conséquence pour moi et une petite en bonne santé. Je tiens à remercier toute l’équipe de la maternité des Bluets en particulier Laetitia et Manon la sage-femme et l’infirmière qui m’ont aidé sur la poussée.

IMG-20190427-WA0004 (2)

J’avais forcément un peu peur de ce jour mais au final, on ne pense qu’au moment présent et on prend les choses comme elles viennent au fur et à mesure. Pas eu de panique ou de peur. Tout s’est bien déroulé et au final on oubli la douleur dès le lendemain.

 

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s